Les instruments à vent

 

IMG_3004Les instruments à vent sont la plus grande part de nos création. Pour la plupart ce sont des ocarinas, ces flûtes dites « globulaires ». Nous les déclinons en différentes familles.

 


IMG_2927Les ocarinas sont des flûtes qui permettent de jouer toutes les notes …. elles sont accordé sur une échelle pentatonique et grâce à un système simplifié de doigtés (sur 5 trous et parfois 6 ou 7)  nous pouvons produire tous les tons et les demi tons sur une octave et parfois un peu plus.
Ces flûtes sont accordé dans la plupart des tonalités utilisées.


IMG_2970Les ocarinas à 3 trous: nous avons développé cette famille d’ocarina pour permettre à tout un chacun de jouer de la musiques très simplement. C’est une démarche à laquelle grand 3 trou baleinenous tenons beaucoup car nous pensons que la musique doit être un espace de poésie et de liberté qui doit être le plus largement partagé.
Ces flûtes sont donc accordées avec trois trous de tailles différentes pour que l’ensemble des combinaisons de doigtés possibles soient jolies à entendre. Il suffit donc de souffler et explorer les notes avec trois doigts pour
inventer des mélodies, se laisser guider par l’instrument, se promener dans le son.IMG_2989


IMG_2869La flûte harmonique est un autre instrument que nous aimons beaucoup car il invite à l’exploration sonore avec une grande simplicité et générosité. La flûte harmonique est une flûte en tube, longue et sans trou ! Elle se joue grâce à l’intensité du souffle qui nous emmène en balade sur l’échelle des harmoniques naturelles. Nos flûte en terre ont la forme d’un serpent lové qui chante le monde lorsqu’on lui souffle un baiser!


 

IMG_2886Les bijoux musicaux : Ces perles sonores sont de tout petits ocarinas , pour la plupart à 2 ou 3 trous qui se porte en pendentif . On emporte ainsi la musique au creux de son cou pour de joyeuses mélodies à partager en balade.

 

 


Les trompes: on raconte qu’au mont Ventoux, non loin de chez nous , des pèlerins gravissaient cette montagne qui domine la Provence, en emportant avec eux une trompe d’argile qu’ils sonnaient et cassaient ensuite au sommet. On a, parait il, trouvé à la cime du Ventoux des fosses remplie de ces trompes votives brisées…